L’alimentation de la femme enceinte

L’alimentation de la femme enceinte

Dès l’annonce de la grossesse, une grande partie des femmes change de comportement alimentaire : dégoût, modification des habitudes alimentaires, nouvelles envies etc. Entre préconisations médicales, croyances, envies et influences, il est complexe d’adopter un comportement alimentaire stable et raisonné. Vous trouverez dans cet article quelques clés pour comprendre ces petites fringales survenant pendant la grossesse

À table !

Idées reçues

Essayons d’éclaircir ces quelques affirmations grandement répandues !

Selon cette croyance, la femme enceinte doit bien manger sans se priver. Une envie soudaine ? Ses proches devront lui apporter le plus rapidement possible l’aliment tant désiré.

Il est certes important de se nourrir correctement pendant la grossesse mais n’ayez pas d’inquiétude en termes, le corps de la femme enceinte regorge d’astuces pour s’adapter à ce petit amour qui grandit jour après jour dans le ventre de maman. Les besoins énergétiques de la femme enceinte n’augmentent pas excessivement : quelques fruits supplémentaires suffiront pour rester en forme jusqu’à ce que Bébé montre le bout de son nez. 

Une envie de café, de fruits rouges ou de fraises : bébé aura respectivement une tâche café au lait, une tâche de vin ou des angiomes. À travers ces croyances populaires, l’entourage de la femme enceinte devait satisfaire toutes ses envies pour éviter l’apparition de ces marques sur le corps de son enfant. 

Vous vous en doutez certainement, vos désirs inassouvis n’auront aucun impact sur la peau de Bébé. Présentes dès la naissance, les tâches café au lait sont associées à divers troubles génétiques. Cependant, n’hésitez pas à consulter un médecin si votre enfant présente d’importantes lésions hyperpigmentées de forme irrégulière, plus de 6 tâches accompagnées ou non de bosses sur la peau.

De nombreuses sources vous dévoileront une recette « magique » pour avoir une fille ou un garçon : manger plus salé ou plus sucré, des produits laitiers ou des fruits…

Pourtant, rien de cela n’est probable ! Seule la génétique pourrait vous lancer dans une enquête extraordinaire à la recherche du sexe de Bébé. Sans quoi, avec un peu de patience, l’échographie restera la solution la plus simple et efficace. 

Un yaourt, une sucrerie, un fruit, un bout de fromage et tant d’autres… Selon ce mythe, Bébé aurait tendance à développer ses sens dans le ventre de se maman qui, en vivant avec ce petit être dans son corps, manifesterait des modifications alimentaires. Comme nous l’avons précisé, c’est un mythe : c’est donc faux. 

Voici quelques interprétations fondées sur des recherches scientifiques pour vous aider à comprendre le sens des bouleversements olfactifs et gustatifs qu’une femme peut ressentir durant sa grossesse :

– Des besoins physiologiques seraient à l’origine de certaines envies intenses : vouloir manger un morceau de viande rouge serait le signe d’un besoin en fer.

– La femme enceinte développe certains mécanismes psychologiques inconscients pour essayer d’apaiser ce rôle de « Super-Maman prête à tout pour Bébé » qui implique de renoncer à s’occuper d’elle. Pourtant, Maman a toujours besoin d’être consolée et bichonnée ! Ainsi, elle déploie cette avalanche d’envies plus ou moins curieuses. Nous adorons tout particulièrement cette interprétation !

– L’irritation face à certains aliments proviendrait de l’augmentation du taux d’hormones sexuelles (oestrogènes) chez la femme. Le système de l’odorat et des ovaires ont la même origine embryologique et sont par conséquent connectés. 

« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » – « Le lait rend fort, studieux et vigoureux » – « 3 produits laitiers par jour » … Des messages clairs faisant du lait LA boisson chargée de calcium, saine et naturelle. 

Depuis quelques années, de nombreux scientifiques condamnent les bienfaits du lait notamment depuis la crise de la vache folle qui a fortement questionné les modes de production animale. Est-ce réellement un produit dangereux pour la santé ? Vous trouverez ci-dessous quelques précisions concernant le lait et ses dérivés.

– Le sucre du lait, c’est à dire le lactose, perturbe la digestion d’une grande partie des adultes ! Mais pourquoi ? Pour être absorbé au mieux, la lactase, une enzyme grandement présente chez le nouveau-né, diminue naturellement chez l’adolescent puis chez l’adulte. Ainsi, la digestion se complique est peut provoquer des douleurs plus ou moins intenses au niveau des intestins. Bon à savoir : la teneur en lactose diminue avec l’affinage : il sera moins présent dans le beurre et le camembert par exemple que dans du lait entier.

– Ne pas confondre Allergie au lait de vache due à la présence de certaine protéines, Intolérance au lactose et Mauvaise digestion du lactose ! Ce sont 3 réactions différentes. Votre médecin général vous éclairera en cas de doutes.

– Enfin, le lait n’est pas la seule source de Calcium ! Les légumes, certaines herbes aromatiques, les fruits secs etc. sont aussi des sources importantes de calcium et peuvent compléter une prise raisonnée de produits laitiers. Il est nécessaire d’avoir recours à une alimentation variée et équilibrée pour un organisme en pleine forme.

Recommandations alimentaires pendant la grossesse

3 repas variés et équilibrés par jour et un petit goûter fournissent le nécessaire pour vous et Bébé. Ne vous fiez pas aux régimes chargés de promesses irrationnelles proposés sur certains forums. Écoutez votre corps, laissez-le vous guider vers un comportement alimentaire pour vous et votre petit amour.

« Le bateau des aliments » sensibilise les comportements en matière d’alimentation à adopter en une journée. Une représentation ludique permettant de voir d’un coup d’oeil qu’il est possible de manger équilibrer sans se priver

Bannir les Produits industriels

Boire de L'eau

rÉduire les quantités

Manger des fruits et légumes

Les cartes suivantes résument clairement les vigilances à mettre en place dès le début de votre grossesse. Bien évidemment, vos proches peuvent en respecter plus de la moitié, cela ne peut que faire du bien. 

Déficiences

Folate, vitamine D, fer, iode…

Favoriser la consommation de certains aliments pour compenser ces manques.

Risques sanitaires

Si la femme enceinte n’est pas immunisée, il est impératif d’éviter les aliments crus pour ne pas développer la toxoplasmose, la listériose…

Poids

Pour une grossesse et un accouchement sans complication, surveiller le poids de la femme enceinte est indispensable. 

Comportements à risque

Supprimer la consommation d’alcool, de tabac, de drogues…

Prévenir les périodes d’anxiété ou de stress etc.

SPORT

Une activité adaptée est la bienvenue pendant la grossesse pour éviter les désagréments liés aux problèmes dorsaux, abdominaux, articulaires… et pour maintenir une bonne santé générale.

Allergies

Anticiper d’éventuelles allergies ou se préparer en cas d’allergie d’ores et déjà présente.   

Conclusion

La fraise est aujourd’hui perçue comme le symbole d’une grossesse désireuse et affectueuse. Les mères friandes d’envies inexplicables recherchent un goût unique car une naissance ne s’explique pas, elle se vit. Se souvenir d’un aliment récurrent au cours des 9 mois de grossesse fait ressurgir des émotions fantastiques, des souvenirs inoubliables

L’art de la vie est de pouvoir la créer ! 

Sources

Johan Victoria, « L’Alimentation pendant la grossesse : entre conseils médicaux, envie et croyances populaires », Mémoire École de Sages-Femmes, Université de Limoges, 2014-2015, 60 p. 

 

Sciences et Avenir, Les produits laitiers, « nos amis pour la vie » ? [en ligne]. 29 mars 2015 [consulté le 19 juillet 2019]. Disponible sur : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/les-produits-laitiers-nos-amis-pour-la-vie_27560

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.