Comment gérer les caprices bébé ?

Comment gérer les caprices bébé ?

Vous ne voyez pas de raison apparente et pourtant votre bébé commence à se lancer dans une crise incontournable. Il pleure à chaudes larmes et lorsque vous essayez de le réconforter, il vous dit tout simplement « non ». Ne soyez pas inquiet, cette phase d’opposition reste parfaitement normale et il est important de l’appréhender comme il se doit pour le bon développement de votre enfant.

Petit rappel sur les caprices

Tout d’abord, un bébé ne fait pas directement de caprices, car ils n’ont pas la capacité d’embêter leurs parents de manière volontaire. Il ne s’agit donc pas d’une manipulation de leur part. Si jamais votre bébé fait une grosse colère, c’est certainement qu’il a un besoin physique ou physiologique qui n’est pas satisfait.

Rassurez-vous, cela ne signifie pas non plus que votre enfant demeure souffrant. Il vous fait simplement part de quelque chose et pour lui les cries sont une façon comme une autre de s’exprimer. Il cherche à obtenir un plaisir et lorsque vous ne lui donnez pas, il manifeste tout simplement son mécontentement.

Par ailleurs, un enfant cherche régulièrement à attirer votre attention et lorsque vous n’êtes pas présent avec lui, il vous le fait savoir. Depuis sa naissance, il est placé au centre du monde et en grandissant il constate que vous ne tenez pas forcément compte de ses préoccupations. Naturellement, il se mettra à pleurer dans le but de vous tester.

Parfois, ces crises prennent une ampleur démesurée, mais sachez que ces grosses colères ont seulement pour objectif d’affirmer son identité. Dans le développement de l’enfant, il s’agit d’une étape constructive permettant de définir sa personnalité. Voyez cela comme un rapport de force et en aucun cas vous ne devez vous sentir coupable.

Vous pouvez essayer de le rassurer avec des comptines bébé et en parlant calmement. Surtout, il est totalement inutile de vous énerver.

amazon
Voir plus Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

L’âge à partir duquel le bébé commence à faire ces crises

À vrai dire, il n’y a pas d’âge précis. Dans le cadre d’un nourrisson, si celui-ci pleure il ne fera pas forcément un caprice. Encore une fois, c’est sa seule façon pour lui de s’exprimer, car il a besoin d’être changé, il a faim, il cherche le sommeil ou bien il a mal aux dents.

À partir de l’âge d’un an, votre bébé risque de paraître plus difficile car il ne voudra pas manger son assiette à table. Mais c’est surtout entre 18 et 24 mois que l’enfant prendra conscience de sa place dans sa famille. Il cherchera donc à s’affirmer et inévitablement vous allez passer par des caprices.

Dans un premier temps, il est systématiquement conseillé de le rassurer et vous connaissez beaucoup mieux votre enfant pour savoir quelle méthode fonctionne le mieux. Parfois, le simple usage de la musique bébé permettra de l’apaiser.

Comment faire en cas de forte colère ?

Bien évidemment, vous ne pouvez pas punir votre enfant dans son lit bébé. Il faut prendre en considération qu’il cherche à s’exprimer et en tant que parent, vous devez faire preuve de souplesse et de patience. Surtout, ne cherchez pas à crier plus fort que lui et restez calme. Cela va le rassurer et surtout vous adoptez un comportement positif.

Crédit photo: Tania VdB

Généralement, ce type de crise survient à l’extérieur, par exemple lorsque vous êtes en train de faire vos courses. Votre enfant exige un jouet ou des bonbons et celui-ci ne veut rien entendre.

  • Dans un premier temps, parlez-lui calmement et fermement en lui disant de reposer l’objet en question.
  • Afin de détourner son attention, proposez-lui de choisir l’un de ses desserts préférés.
  • En aucun cas vous ne devez céder, car c’est vous et vous seul qui preniez les décisions. Faites preuve de diplomatie et d’empathie en cherchant à comprendre ce qui se passe dans la tête de votre bébé. De cette façon, vous allez pouvoir trouver une solution beaucoup plus facilement.
  • À l’inverse, si vous ne faites strictement rien, les crises risquent de s’accentuer et la situation ne va pas s’améliorer.

Comment réagir si les crises persistent ?

C’est une étape inévitable, les caprices font partie du développement de votre enfant et contribuent à son éveil. Bien évidemment, vous vous posez de nombreuses questions en tant que parents. Si les caprices persistent, vous avez toujours la possibilité de vous orienter vers un psychologue pour enfants.

Cela ne signifie pas que c’est une situation alarmante, mais vous devez gérer le plus rapidement possible ces crises pour éviter qu’elles ne s’installent durablement.

Prenez également en considération qu’il s’agit d’une période indispensable.

Conclusion

Vous avez fait les choses en bonne et due forme en préparant la chambre de bébé. Néanmoins, vous n’aviez pas prévu de gérer ces crises et surtout vous ne savez pas comment vous y prendre. Bien que cette phase soit difficile, gardez à l’esprit qu’elle est temporaire de patience.

A lire: Pourquoi choisir une piscine à balles pour bébé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.