Thé et grossesse font-ils bon ménage ?

Thé et grossesse font-ils bon ménage ?

Au cours de la grossesse, de nombreux aliments ne sont pas recommandés comme c’est le cas des sodas ou du café. Cependant, si vous avez tendance à boire du thé, vous pourriez être perturbé par sa consommation. D’ailleurs, beaucoup de femmes enceintes ont tendance à paniquer, car elles n’ont pas les bonnes réponses. Immédiatement, vous pouvez être rassuré, car vous pouvez continuer à boire le thé, cela ne fera pas de mal à votre bebe.

Le thé est un excellent remède contre certains problèmes de la grossesse

Tout d’abord, il ne s’agit pas uniquement d’une question de goût. Il faut savoir qu’il s’agit d’un remède privilégié contre certains maux que vous pouvez avoir lorsque vous êtes enceinte. Néanmoins, il faudra vous montrer vigilante par rapport à sa consommation.

Essayez de vous montrer raisonnable en ne consommant pas plus qu’une ou deux tasses par jour. Prenez également en considération que certaines herbes peuvent être néfastes pour le bébé, d’où l’importance de les bannir immédiatement.

Les différentes vertus du thé au cours de la grossesse

  • Ce n’est un secret pour personne, lorsque bebe grandit dans votre ventre, vous pourriez rencontrer certains problèmes. Par exemple, vous avez des troubles gastro-intestinaux et des nausées. Il s’agit d’un phénomène parfaitement normal et la majorité des femmes en souffre au cours des trois premiers mois. Pourtant, en buvant un thé au fenouil, à la camomille, au gingembre ou à la menthe poivrée, ces sensations de nausées seront grandement diminuées.
  • Autre phénomène bien connu des femmes enceintes, la rétention d’eau. Pour cela, sachez qu’il existe des thés spéciaux permettant de lutter contre ce phénomène de rétention d’eau. Néanmoins, ils sont immédiatement à bannir, car ils peuvent représenter un danger pour bebe. Donc si vous n’avez pas l’accord de la sage-femme ou du médecin, il n’est pas conseillé de les utiliser. Cependant, ce ne sera pas le cas d’un thé à l’ortie, reconnu pour son effet drainant. Mais encore une fois, il faudra en consommer avec modération.
  • Si vous avez un rhume lorsque vous êtes enceinte, vous pouvez parfaitement boire un thé, car celui-ci apaisera les maux de gorge et la toux. En effet, certains médicaments sont directement proscrits pour éviter de faire du mal à votre bébé. Si vous cherchez un remède maison particulièrement efficace, n’hésitez surtout pas à essayer le thé à la sauge. Bien qu’il soit déconseillé à cause de son action stimulante sur l’ovulation, il est tout à fait possible d’en consommer une petite quantité pour vous rincer la gorge. Autre alternative, l’utilisation d’un thé au thym.
  • Enfin, pour prendre soin de vous et de votre bébé, vous avez besoin d’être détendue. Prendre un thé sera donc un excellent allié pour calmer la tension nerveuse et votre anxiété. Vous pouvez par exemple choisir de la lavande ou de la mélisse.
Crédit photo: Charlotte May

Quelques conseils à prendre en considération lorsque vous êtes enceinte

Lorsque vous en avez la possibilité, essayez de consommer cette boisson sans édulcorants et sans sucre. N’hésitez pas non plus à alterner les différentes variétés et préférez une consommation étalée sur plusieurs jours plutôt que de boire plusieurs thés en une seule journée. Pour apprécier ses différentes vertus et son goût froid, n’hésitez pas à placer votre boisson dans le réfrigérateur pendant la période estivale.

Vigilance sur certaines substances à éviter

Comme vous avez pu le voir précédemment, il y a certaines substances qu’il vaut mieux laisser de côté. Mais sachez qu’il en a d’autres, notamment la feuille de framboisier. De nombreux médecins la déconseillent jusqu’à la 32e semaine, car elle risque tout simplement de provoquer des contractions utérines.

Mais ce n’est pas la seule substance à écarter le plus rapidement possible. Il y a également l’actée à grappes noires et bleues, entraînant une fois de plus un risque de contraction. Par ailleurs, certains signes de toxicité peuvent également apparaître chez votre enfant. Dans le doute, il est tout simplement préférable de vous abstenir.

Concernant la Passiflore, c’est une substance régulièrement présente dans les thés relaxants. En raison de ses propriétés stimulantes de l’utérus, elle ne doit pas être consommée.

Choisissez uniquement les bonnes substances pour consommer un thé

Comme vous avez pu le voir, l’usage à proprement du thé n’est absolument pas à proscrire lorsque vous êtes enceinte. Il faut simplement en consommer avec modération et éviter certaines substances. En cas de doute, sachez que vous pouvez toujours poser la question à votre médecin traitant, au gynécologue ou à la sage-femme.

Mais appliquez systématiquement une règle simple, c’est-à-dire lorsque vous avez un doute sur un thé, ne le consommez pas pour éviter de le regretter par la suite.

Conclusion

Si vous êtes habitué à boire un thé, vous allez continuer à vous faire plaisir, mais avec vigilance et en écartant certaines substances risquant tout simplement de vous causer des effets secondaires, mais également pour votre enfant.

A lire: Comment partir en vacances avec bébé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.